Histoires diverses

Mes racines

Pour ce réel premier article, j’ai décidé de vous faire découvrir succinctement  mes origines. Nous aurons bien évidemment le temps d’en apprendre plus sur mes ancêtres au fur et à mesure des articles qui seront écrits.  J’ai séparé mon arbre en 4 branches distinctes correspondantes à mes 4 grands-parents. C’est partie !

Mon grand-père paternel : Papy Maurice (LÉGER)

LEGER Maurice 4Mon papy est né le 26 mai 1926 à Châlons-sur-Marne (51). Il est le fruit de 2 familles originaires du Grand Est arrivées à Châlons à la fin du 19ème siècle.

Les LÉGER sont originaires de Mont-Devant-Sassey dans la Meuse (55). C’est un joli village au nord de Dun-sur-Meuse. Hormis les actes d’état-civil de mes ancêtres, je ne connais pas grand chose sur les LÉGER. L’histoire familiale n’est pas arrivée jusqu’à moi. Mon papy est décédé en 1969, bien avant ma naissance et ses parents sont eux aussi décédés très jeune. Sa maman en juin 1926 des suites de sa naissance et son père en 1931 alors qu’il avait que 5 ans à peine. Lui et sa grande sœur ont été élevés par ses grands-parents maternels : les RITZLER.

Les RITZLER sont originaires d’un petit village alsacien : Koestlach (68) (Ne me demandez pas comme ça se prononce, je n’y arriverait pas !). Je bloque de ce côté, une partie des actes sont rédigés en (vieil) alsaciens : moi pas comprendre ! Donc je pèche un peu… Sa grand-mère, Marie Louise DURAND est née en Loire Atlantique dans la commune de LE CELLIER. Depuis 1972, les enfants des grands-parents RITZLER (ils étaient 11) organisent une cousinade qui a lieu tous les 2 ans. Promis, m’entendant bien avec eux, il faut que j’approfondisse mes recherches.

Ma grand-mère paternelle : Mamie Huguette (GASNAL)

GASNAL HuguetteMa mamie est née le 15 juin 1928 à Avize (51). Elle est la fille de mon cher Jules (fils) et la petite fille de Jules GASNAL (père) que j’admire tant. Je connais pas mal de choses de ce côté même s’il y a quelques manques. Comme dirait Mamie  » tu sais, à l’époque, on ne se parlait pas beaucoup ». Jules père est un enfant abandonné. Blanche Adoline Augustine DERUME, son épouse, est née à Chaltrait (51). Sa famille est bien implantée dans les villages environnants.

La mère de ma Mamie, Madeleine Jeanne APERT est décédée en 1931. Elle ne se souvient que très peu d’elle. Après son décès, ma mamie a été élevé par sa grand-mère maternelle Marie Augustine LEROY (Mamie Ninie) jusqu’à l’âge de 6 ans. Les APERT sont originaires de la Creuse (23) plus précisément de Châtelus-Malvaleix et de Ladapeyre. Tous maçons, évidemment me direz-vous, je ne connais pas encore à quelle époque Silvain (le GP de Mamie) est arrivé dans la Marne. J’ai longtemps cru que lui et Marie s’étaient rencontrés à Avize et avaient conclu un mariage d’amour jusqu’au jour où, je découvre que le père de Marie est né dans la Creuse, à Genouillac et que les deux familles avaient l’air de se connaitre…

Mon grand-père maternel : Pépère Raymond (DESON)

DESON Raymond 1946 (2)Mon pépère est né le 14 février 1921 à Aubenton (02). Il est le petit dernier de la famille avec un bon caractère !

Ces parents et leur famille sont originaires de ce même département. Au fur et à mesure que l’on remonte la lignée, le nom de famille se transforme en DESSON. Son père, Philoxime DESON est sémaphoriste. J’aimerais beaucoup en savoir plus sur sa carrière professionnelle. Mon grand-père ne l’a pas beaucoup connu, il est lui aussi décédé en 1931 à l’asile de Prémontré. Philoxime a fait la première guerre mondiale pendant 4 longues années de 1914 à 1918, je sais qu’il a participé aux batailles de la Somme, le chemin des Dames, Verdun… Le pauvre, il a du en voir de toute les couleurs, sa fin dans un asile ne me surprend pas vraiment. Mon grand-père m’a dit qu’il avait vu mourir tous ces camarades gazés dans une tranchée et qu’il s’en était sorti. Légende familiale ou réalité, c’est à éclaircir. La seule photo de Philoxime qu’avait mon grand-père m’a été remise à son décès en 2013. Depuis, il trône fièrement dans mon salon.

Je sais peu de chose sur les DESON et les HINCELLIN. Encore un côté à approfondir…

Ma grand-mère maternelle : Mémère Ginette (LEFEBVRE)

Mariage DESON Raymond LEFEBVRE GinetteMa mémère est née le 21 février 1927 à Châlons-sur-Marne. Elle est la fille de Fernand LEFEBVRE, employé de chemin de fer de l’Est et Henriette Marie Louise GUILLUY que j’ai connu et que j’appelais « la vieille mémère ». Je me souviens qu’elle sentait le muguet !

Les LEFEBVRE sont originaire de la Meuse plus précisément de Clermont-en-Argonne. Harthur (avec un H !), le père de Fernand, est le premier à naitre dans la Marne en 1876 pour s’y installer durablement. Son père Eugène était lui aussi employé des chemins de fer de l’Est. Cette branche est assez flou pour moi. Lorsque j’ai commencé à poser des questions à ma mémère, elle était déjà atteinte de la maladie d’Alzheimer. Compliqué de rassembler les morceaux, surtout que ma grand-mère ne s’embarrassait pas des détails. A chaque déménagement, elle en profitait pour faire le tri dans tout….

Les GUILLUY et leurs ascendants sont implantés depuis des générations dans la Marne : Poix, La Cheppe, Courtisols, Dommartin-Varimont… Ils s’occupaient des terres, maintenant à moi de savoir s’ils en étaient propriétaires. J’ai eu la chance de connaitre mon arrière grand mère et ma mère à également connu la sienne, Anaïs. La famille a eu l’honneur d’avoir un article dans le journal local l’Union à la naissance de ma cousine en 1965. En effet a cette époque et jusqu’en 1971, 5 générations se sont côtoyées : Anaïs, l’arrière arrière grand-mère (88 ans), Henriette l’arrière grand-mère (64 ans), Ginette la grand-mère (38 ans), Michelle la fille (ma tante – 18 ans) et Laurence, la petite fille.

Ce bref tour d’horizon est terminé ! J’ai eu la chance de connaitre 3 de mes 4 grands-parents avec qui j’ai passé des moments inoubliables… Je leur ai posé des tonnes de questions mais pas assez à mon goût ! Ma mamie est toujours a mes côtés et j’espère pour encore très longtemps. J’aime à penser que de la-haut, mes ancêtres sont heureux  des recherches que je fais sur eux (au passage s’ils pouvaient me donner un petit coup de pouce de temps en temps, ça ne serait pas de refus, n’est-ce pas Jules !!!).

carte

Publicités

2 thoughts on “Mes racines”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s