Histoires diverses

Parce que tout a commencé un jour !

Certains sont tombés dedans quand ils étaient petits (comme notre cher Obélix), d’autres à la suite de la disparition d’un proche, ou lors du conversation avec la famille… Bref, chacun son histoire !

AFP

source : infographie AFP Paris 2015

Le virus m’a piqué un jour de décembre 2007. A cette période, j’effectuais un stage, dans le cadre de mes études, au Centre d’Interprétation Marne 14-18 à Suippes (Marne). Animée par une passionnée de la Première Guerre Mondiale : Hélène (devenue Directrice du Centre depuis), j’ai d’abord découvert ce premier conflit mondial autrement que dans les livres d’école et les différents lieux où m’ont emmené mes parents. Un jour, à la fin de sa visite, un homme du sud à l’accent marseillais très prononcé, retourne nous voir à l’accueil. Il nous explique que son arrière grand-père est Mort pour la France dans la Marne et qu’il aimerait en savoir davantage mais ne sait comment s’y prendre. Ni une, ni deux, Hélène lui demande les nom prénoms et lieu de naissance de son aïeul, file sur Mémoire des Hommes et récupère sa fiche. Après quelques minutes de recherches dans les bases de données et grâce au site internet de Monsieur GODIN alors maire de Souain, elle lui indique que son arrière-grand-père repose à la Nécropole Nationale de la Ferme de Suippes. Elle lui donne l’emplacement de sa sépulture et les sites internet à consulter pour en savoir plus sur son parcours militaire. Complètement abasourdi et submergé par l’émotion, le visiteur n’a plus de mot. Il n’en espérait pas tant ! Les yeux remplis de larmes, il l’a remercie chaleureusement et part pour la Nécropole à quelques minutes à peine du Centre.

Mon sang ne fait qu’un tour ! Peut-être que mes arrières-grands-pères aussi ont fait la guerre et qu’ils sont morts au combat ! Je n’avais jamais réalisé que ces visages familiers avaient pu vivre des choses horribles…

La fin de journée semble durer une éternité tellement je suis pressée d’en savoir plus… Bien sûr, avec Hélène, nous avons essayé de regarder sur Mémoire des Hommes mais trop peu d’informations en ma possession pour trouver quelque chose.

En rentrant, je me jette sur le téléphone pour appeler ma Mamie (grand-mère paternelle). Elle m’apprend que son papa, Jules Etienne Marie GASNAL, a bien fait la guerre 14. Il a d’abord été blessé puis fait prisonnier dans un camp en Allemagne. Pour le père de mon Papy, décédé alors qu’il n’avait que 5 ans et lui même décédé en 1969, elle ne sait pas grand chose. Elle m’indique juste qu’il est né à Pargny-sur-Saulx (Marne). Bon c’est un bon début !

Je téléphone ensuite à ma Mémère (grand-mère maternelle). Elle ne se souvient pas que son père lui ai déjà parlé de la guerre. Elle me dit qu’étant né en 1900, il ne l’a certainement pas fait. Elle me passe ensuite mon Pépère. Lui m’apprend que son père Philoxime a résisté aux 4 années de guerre au 25ème Régiment d’Artillerie de Campagne (RAC). Super ! Je vais pouvoir débuter mes recherches.

Le soir, je m’intéresse à leur famille respective, l’aventure commence !

Le lendemain, grâce à Hélène, je récupère les historiques succincts des régiments auxquels étaient rattachés Jules et Philoxime (155ème RI et 25ème RAC).

Je vais délaisser mes poilus pendant 5-6 ans au profit de ma collection d’ancêtres et de mes recherches sur le père de Jules.

Je ne sais pas si vous avez fait comme moi lorsque vous avez commencé mais, grâce au site internet marne-archive, j’ai d’abord cumulé des noms, des dates, des lieux sans approfondir mes recherches.

Depuis quelques années, je m’attache davantage à ce que mes ancêtres ont vécu. Malgré le temps qui me manque pour exploiter les fonds aux Archives Départementales, j’essaye d’en savoir plus sur chacun d’eux. J’ai d’ailleurs recommencé tout à zéro, il y a 3 – 4 ans.

Malgré tout, il y en a un parmi eux qui, depuis le début, m’a toujours attiré comme un aimant. Une force inexplicable qui me pousse à chercher encore et encore. Tout me ramène toujours à lui. Ces recherches sont souvent baignées de désillusion mais peu importe, je continuerais. Les fonds à exploiter sont si riches qu’il y a encore à faire pour reconstituer sa vie… Mais j’aurais bien l’occasion de vous parler de Jules dans d’autres articles ou lors d’un rendez-vous ancestral 😉 !

J’en profites pour vous remercier pour vos lectures ! Vous êtes quelques uns tous les jours à parcourir ce blog, c’est très encourageant ! Merci à vous…

A très vite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s