Challenge AZ 2018

#ChallengeAZ – G comme Garnison

Aisne, 22 septembre 1918.

Lettre de Philoxime DESON à Berthe, sa femme.

img_0135

Philoxime Eugène DESON – Collection personnelle

Ma chère épouse,

Nous avons été relevés ce matin. Nous pensions avoir un peu de repos en garnison mais il s’avère que notre Régiment est très demandé. Nous avons canardé les positions ennemies inlassablement depuis début août, ils commencent à fléchir, nous ne pouvons pas, nous ne devons pas relâcher nos efforts. Nous soutenons l’infanterie qui est en première ligne, et nous nous assurons de garder nos positions, de garder le terrain conquis et de les aider à poursuivre l’avancée de nos troupes en les couvrant.

J’ai envie de te dire que le moral est bon, que je suis en vie mais je suis las et fatigué par ses deux mois intensifs. J’aurais aimé quelques jours de repos et mieux encore, une journée de permission pour te voir toi et les enfants ! Je ne suis pas loin de vous et pourtant… Si tu savais tout ce qui se passe ici… Je ne dors plus, le bruit de nos canons de 75 m’est insupportable, l’odeur, le vent… J’espère rentrer bientôt pour vous retrouver, retrouver mes chers parents aussi, embrasse-les de ma part. 

Je t’embrasse.

Philoxime

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s