Non classé

#Généathème octobre 2017 : en dehors des sentiers battus (partie 1)

Ce mois-cî, mes envies collent parfaitement à l’un des #généathème du mois d’octobre. Pour les non-initiés, les généathème sont des rendez-vous mensuels, proposés par la généalogiste professionnelle Sophie Boudarel afin de nous donner des idées de sujet d’articles à écrire dans nos blogs ! Ça sera le premier généathème pour le blog Jules ans Co Généalogie !

A la fin du mois d’octobre, je compte me rendre aux archives départementales de la Marne pour poursuivre les investigations sur mon cher Jules. Encore lui me direz-vous ! Et oui….. bon pas seulement, mais en priorité sur Jules.

En effet, pour mes 30 ans, mes collègues m’ont offert une demie-journée de recherches avec une généalogiste professionnelle en Île de France, Murièle des Racines et des Actes. Quelle chance ! Je suis activement les aventures de Murièle sur Facebook et j’ai eu la chance de la rencontrer à Châlons lorsqu’elle était en mission sur les AD de la Marne ! C’était en janvier dernier et nous avions pu papoter autour d’un café ! Et bien Murièle, en sa qualité d’expert, va prendre le relais de mes recherches sur Jules aux AD de Paris. Cela me semble tellement insurmontable ces recherches parisiennes. Pour cela, je lui ai déjà transmis tout ce que j’avais sur Jules, les recherches que j’avais déjà realisé, l’es questionnement autour de lui… Mais je n’ai pas tout sur sa vie, bien au contraire. Le point étant fait, il est temps pour moi de continuer les recherches sur sa vié au moins au AD de la Marne qui se situe dans ma ville.

Comme j’ai pu l’évoquer lors du #RDVAncestral du mois de septembre 2017, Jules était buraliste à Avize et tenait 2 boutiques : un bureau de tabac et une épicerie juste en face. Sur les photos, on dirait que c’est sa femme, Blanche qui tient cette épicerie mais en réalité je ne sais pas ce qu’il en est. Tout devait être au nom de Jules. Cela m’étonnerait qu’à cet époque les femmes aient le droit d’avoir une boutique à leur nom. Je vais donc pouvoir découvrir les archives des tribunaux de commerce, une première pour moi ! Armée de mon guide Archives & Culture « explorer les archives du commerce » fraîchement reçu il y a à peine quelques jours, je potasse !

Jules par-ci, Jules par-là, mais pas seulement !

Il y a quelques jours, en explorant le Journal de la Marne mis en ligne sur le sites internet des bibliothèques de Châlons, je découvre ce petit article dans la rubrique des faits divers :

img_3325-1
Il s’agit du journal du 2 avril 1931. Marcel Jules LEGER, mon arrière-grand-père est décédé le 31 mars 1931, il allait avoir 35 ans. Mais de quoi est-il mort ? Brutalement ? D’une maladie ? Il est l’heure pour moi de chercher des les archives hospitalières puisqu’il est décédé à l’Hotel-Dieu. Il laisse derrière lui mon papy Maurice LEGER âgé de 5 ans et sa sœur Marguerite LEGER âgée de 9 ans. Sa femme est déjà décédé en 1926, un mois après la naissance de mon papy. Je vais aussi pouvoir consulter les archives de la Justice de Paix et des Conseils de Famille avant de savoir comment s’est passé la succession et l’organisation pour les enfants. Je sais déjà que mon papy et sa sœur ont été élevé par leurs grands-parents maternels et ce depuis le décès de leur maman. Je vais peut-être aussi savoir qu’elles étaient les relations avec leur grand-mère paternelle qui était encore en vie en 1931 (elle décède d’ailleurs à peine deux ans plus tard, le 30 juin 1933).

Rendez-vous donc fin octobre – début novembre pour les résultats de ces recherches !

En attendant je vous souhaite une belle semaine !

Merci à tous pour vos lectures !

Publicités